Les acides aminés à chaine latérale aliphatique - Ma Biologie

Cours

mardi 24 novembre 2015

Les acides aminés à chaine latérale aliphatique

Les acides aminés sont à la base de la constitution des protéines possèdent à la fois  une fonction amine (NH2) et une fonction carboxylique (COOH) et Une partie variable appelée radicale qui change d'un acide aminé à l'autre.



Quels sont Les acides aminés à chaîne latérale aliphatique, définition, caractéristiques et rôle ?


Glycine (GLY) est l’acide aminée le plus simple possède un radicale hydrogène (H) et  une masse moléculaire très faible par comparaison avec les autres acides aminés, il est aussi un neuromédiateur qui agit au niveau des synapses et un précurseur de plusieurs molécules.

Alanine (ALA) est un acide aminé  hydrophobe aliphatique porte le radical méthyle (CH3),  Elle est l'un des acides aminés les plus fréquents dans les protéines.

Valine (VAL) est un acide aminé avec une radicale ispropyle (C3H7) et généralement existe à l’intérieur des protéines solubles dans l’eau, représente environ 5 % des acides aminés des protéines de notre organisme et Participe à la régénération et à la réparation des tissus musculaires.

Leucine (LEU) est un acide aminé possède un radical isobutyle (C4H9) et généralement existe à l’intérieur des protéines solubles dans l’eau, il est également  intervient dans la synthèse des stérols par les tissus adipeux et les muscles, elle est Diminue le taux de sucre dans le sang et Aide à régénérer et à réparer les tissus musculaires et aussi Régule le taux d’azote dans les muscles.

L’isoleucine (ILE) est un isomère de leucine c’est-à-dire possède la même formule chimique de leucine, et généralement existe  à l’intérieur des protéines solubles dans l’eau, L’isoleucine représente moins de 4 % des acides aminés des protéines de notre organisme et Améliore la coordination musculaire et la réparation des tissus ainsi elle normalise le taux d’azote dans les muscles et  diminue le taux de sucre dans le sang (améliorer la glycémie).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire