Les osides - Ma Biologie

Cours

jeudi 17 août 2017

Les osides

Les osides sont des polymères d'oses liés entre eux par des liaisons de type osidique (ou glycosidique).
On distingue les holosides dont l’hydrolyse ne libère que des oses et les hétérosides dont l’hydrolyse libère des oses et des substances non glucidiques. La liaison osidique s’établit entre l'hydroxyle réducteur d'un ose que l'on place à gauche et un hydroxyle quelconque d'un autre ose.



Maltose :
C’est un diholoside réducteur puisqu’il garde une fonction semi-acétalique libre. Il résulte de l’association de deux molécules de α-D-glucose liées par une liaison 1Æ4 osidique. Le maltose est le α-D-glucopyranosyl-(1-----4)-Dglucopyranose.

Lactose :
Se trouve dans le lait des mammifères. Il est formé de l’union d’une molécule de D-galactose et d’une molécule de D-glucose par une liaison β-(1-----4) osidique ce qui conduit au β-D-galactopyranosyl-(1-----4)-D-glucopyranose. C’est un diholoside réducteur.

Saccharose :
C’est le sucre de table obtenu à partir de la canne à sucre ou de betterave. Il résulte de l’union du α-Dglucopyranose et de β-D-fructofuranose au niveau de leur fonction semi-acétalique par une liaison 1-----2. Le saccharose est le α-D-glucopyranosyl-(1-----2)-β-D-frucofuranoside.
C’est un sucre non réducteur car le deuxième ose qui le compose a sa fonction semi-acétalique engagé dans la liaison osidique. Le saccharose est rapidement utilisé par l’organisme et son hydrolyse enzymatique est réalisée par 2 osidases : l’α-glucosidase et la β- fructofuranosidase.

Les polyosides:
Les polyosides dits aussi polyholosides sont formés par la condensation d’un grand nombre de molécules d’oses identiques (homopolyosides) ou différentes (hétéropolyosides). Parmi les polyosides, on distingue :

L’amidon : C’est la forme de réserve glucidique chez les végétaux (blé, pomme de terre, riz, maïs...). Il se présente sous forme de grains avec 2 constituants :
L’amylose : C’est un polyoside à chaînes linéaires, formé d’unités de D-glucose liées par des liaisons α-(1----- 4) glucosidiques. Sa masse moléculaire varie de 150 000 à 600 000.
L’amylopectine : C’est un polysaccharide dont les chaînes principales sont identiques à celles de l’amylose mais sur lesquelles viennent s’attacher – par des liaisons α-(1----- 6) glucosidiques (ramifications branchés)

La cellulose : C’est la substance contenue dans la paroi des cellules végétales (98% du coton). Elle n’est pas hydrolysable par l’Homme mais par les ruminants et les insectes phytophages grâce aux microorganismes contenus dans leur tube digestif. Elle se présente sous forme de structure fibreuse formée de chaînes linéaire de molécules de glucose liées par des liaisons β-(1-----4)-glucosidiques.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire