Le Niche Ecologique - Ma Biologie

Cours

jeudi 17 août 2017

Le Niche Ecologique

Chaque espèce s'efforce d'exploiter les potentialités du milieu au mieux de ses possibilités. La niche écologique traduit la relation fonctionnelle entre une espèce et son écosystème. 



Les différences portent sur la spécialisation alimentaire, le partage de l'espace ou du temps (époque de floraison des plantes en forêt – les plantes à bulbes comme les jonquilles fleurissent avant la feuillaison des arbres). En forêt, les oiseaux se répartissent en exploitant les strates auxquelles ils sont le mieux adaptés pour se nourrir, nidifier et délimiter leur territoire. Ainsi, trois espèces de pics se répartissent entre petites branches (pics épeichette), branches de grosseur moyen (pic mar) et tronc (pic épeiche). 

Toujours en forêt, les oiseaux exploitent les différentes strates végétales : le rouge-gorge niche et se nourrit à terre; les fauvettes abritent leur nid dans les buissons; les pics, sittelles et grimpereaux vivent sur les troncs d'arbre; l'autour installe son nid dans une fourche de la cime. 

Notons que c'est dans la forêt équatoriale que la spécialisation des niches écologiques est la plus forte. Les niches écologiques ne sont pas nécessairement propres à une région du globe. 

Dans des contrées éloignées, on rencontrera des espèces ayant des niches écologiques semblables. C'est la notion de convergence fonctionnelle qui a conduit Darwin à percevoir l'évolution des espèces. 

Au fur et à mesure qu'un écosystème se complexifie, de nouvelles niches écologiques apparaissent. Un écosystème "mûr " où sa niche écologique est occupée, exploite au mieux les possibilités de l'environnement. Il peut dans ce cas être très stable. La coexistence entre deux espèce ayant une niche écologique strictement identique est impossible; l'une d'elle finissant par éliminer l'autre. C'est le principe d'exclusion réciproque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire