La Photosynthèse - Ma Biologie

Cours

jeudi 17 août 2017

La Photosynthèse

La photosynthèse C’est le processus bioénergétique qui permet aux plantes, aux algues et à certaines bactéries de synthétiser de la matière organique grâce à lumière.



La phase photochimique
Phase claire (phase photochimique) caractérisé par : 

1-Absorption de l’énergie lumineuse par les pigments photosynthétiques => émission d’électrons => formation d’un réducteur fort => réduction du NADP+pour former du NADPH

2- Le transfert d’électrons est couplé à un gradient de H+ de part et d’autre de la membrane du thylacoïde. La dissipation de ce gradient de protons est couplée à la synthèse d’ATP

La phase photochimique, dite claire, de la photosynthèse est une suite de réactions complexes nécessitant de la lumière et se déroulant dans la membrane des thylakoïdes. L’absorption de photons par les pigments localisés dans la membrane des thylakoïdes constitue un apport d’énergie qui permet un ensemble de réactions d’oxydo réduction successives. Ces réactions sont réalisées grâce à des enzymes. L’ensemble « protéines-pigments » est appelé chaîne photosynthétique.

La phase biochimique
C'est la synthèse de molécules organiques à partir du CO2 et de protons et d'électrons fournis par les transporteurs au cours d'un cycle complexe de réactions couplées aux réactions de la phase "claire"; elle a lieu dans la matrice du chloroplaste et ne nécessite pas la présence de lumière : le cycle de Calvin

Le cycle de Calvin nécessite l’intervention d’une enzyme : la RubisCO (Ribulose 1,5 bis-phosphate Carboxylase Oxygénase). Celle-ci fonctionne en carboxylase en absence de dioxygène, or la phase chimique de la photosynthèse se fait dans le stroma du chloroplaste alors que la photo-oxydation de l’eau donnant du dioxygène se fait au niveau du thylakoïde. De plus la pression partielle en dioxygène de l’air est de 21 % ce qui n’est pas excessif et limite le mécanisme de photorespiration. La RubisCO fonctionne alors naturellement en carboxylase et non en oxygénase. L’APG qu’elle forme à partir du CO2 peut ainsi être réduit en oses (glucides) et plus précisément en trioses-phosphate. À chaque tour de cycle, une molécule de triose-phosphate (molécule en C3) est formée. Par conséquent, pour fabriquer l’équivalent d’une molécule de glucose, il est nécessaire de faire deux tours de cycle.
Bilan de la photosynthèse. 6 CO2 + 12 H2O ----> C6H12O6 + 6 O2 + 6 H2O



Aucun commentaire:

Publier un commentaire