Anatomie Des Racines - Ma Biologie

Cours

jeudi 17 août 2017

Anatomie Des Racines

La racine est l'organe souterrain d'une plante servant à la fixer au sol et à y puiser l'eau et les éléments nutritifs nécessaires à son développement, la racine peut aussi jouer le rôle d’organe de réserve, elle résulte du développement de la radicule de l’embryon qui était dans la graine.



La jeune racine présente, en partant de son extrémité une zone embryonnaire qui constitue le pôle de croissance, protégée par une coiffe conique qui protège le point végétatif ou apex racinaire composée de cellules se renouvelant constamment (les statocytes) , En suite une zone d'allongement limitée à quelques millimètres, suivie par une zone pilifère (ou assise pilifère).

La racine présente une symétrie axiale et une structure bien définie ; une coupe transversale d’une racine jeune présente une symétrie axiale et nous permet de distinguer deux zones essentielles : l’Ecorce  et cylindre central

Sur des coupes effectuées dans la racine au niveau des poils absorbant, on distingue de l’extérieur vers l’intérieur plusieurs structures :

Les poils absorbants qui se trouvent sur le rhizoderme, sont les prolongements des cellules du rhizoderme. Ils permettent l’absorption de l’eau et des sels minéraux.

Le parenchyme cortical est formé de cellules laissant entre elles d’importants méats. Il est constitué de cellules jointives allongées dans le sens de l’axe de la racine.

L’endoderme est une couche de cellules qui se trouve entre l’écorce (le cortex) et la stèle (cylindre central), il constitue un anneau, joue le rôle de barrière sélective qui règle le passage des substances provenant du sol vers les tissus conducteurs de la stèle.

Le péricycle formé d’une seule assise de cellules responsable de l’apparition des racines secondaires Zone de maturation


Le cylindre central (la stèle) situé dans le centre de la racine protégé par une assise de cellules : l’endoderme. Il est limité par une couche mince de parenchyme aux cellules jointives et aux parois minces, le péricycle. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire